Devis Remat

RT 2012

La Réglementation Thermique 2012 en clair

3 exigences de résultats

1. Exigence d’efficacité énergétique minimale du bâti : le besoin bioclimatique ou «Bbio max». Cet indicateur valorise la conception bioclimatique (éclairage naturel, orientation sud des surfaces vitrées et isolation performante). Le coefficient Bbio remplace le Ubat de la RT 2005 qui ne prenait pas en compte le niveau d’isolation du bâti.

2. Exigence de consommation maximale : « Cep max ». La consommation conventionnelle d’énergie maximale est modulée en fonction de plusieurs paramètres, à savoir l’usage ou catégories du bâtiment, la zone climatique, l’altitude, la surface moyenne des logements et les émissions de gaz à effet de serre des énergies utilisées pour le bois et les réseaux de chaleur.

3. Exigence de confort en été : Température Intérieure de Confort « Tic ». Exigence sur la température intérieure atteinte au cours d’une séquence de 5 jours chauds. Par exemple la protection solaire sera valorisée.

Objectifs de consommation par zone géographique en kmh/m2/an Cep max = 50 x Mc type x (Mc géo + Mc alt + Mc surf + Mc GES) Cep max en maison individuelle et en immeuble collectif, après le 1er janvier 2015, hors modulation du Mc surf et Altitude < 400m

Les grands axes BBC à optimiser

 

Collaboration & Qualité de la mise en oeuvre

Un bâtiment BBC est un ensemble cohérent qu’il faut concevoir comme tel, ce qui implique une collaboration étroite entre les différents corps de métiers concernés, une bonne coordination et une bonne gestion des interfaces et cela dès la conception.

 

Étanchéité à l’air

Assurer un bon niveau d’étanchéité à l’air pour un bâtiment, c’est maîtriser les flux d’air qui circulent à travers des orifices volontaires et limiter les flux incontrôlés qui sont sources de gaspillage d’énergie. La perméabilité à l’air mesurée est obligatoire pour l’obtention des labels Effinergie®. L’enveloppe étanche est définie en phase de conception et donne lieu à l’élaboration de carnets de détails. Il est nécessaire de vérifier, avant la réception, que l’objectif est bien atteint. Le cas échéant, il faudra mettre en œuvre des actions correctives. Il est donc judicieux de réaliser un test intermédiaire, avant la fermeture des parements et gaines techniques, pour apporter les éventuelles corrections sans destruction. Il existe des outils d’auto-contrôle : caméra thermique, isov’air Test.

 

Conception bioclimatique

Avec l’objectif d’optimisation de l’indicateur de besoin bioclimatique (BBIO), les concepteurs doivent dorénavant veiller à allier au mieux l’architecture aux potentialités du climat extérieur. Ils doivent s’appuyer sur la compacité, l’emplacement, l’orientation, l’isolation et l’aménagement intérieur des espaces.

 

L’isolation des parois

Outre leurs caractéristiques d’isolation thermique habituelles, les isolants devront apporter, par une densité plus grande, davantage d’inertie thermique à la construction. Pour une maison BBC, il faudra augmenter les valeurs de l’isolation et la performance des menuiseries. Outre la menuiserie, trois types d’isolation sont concernés : le sol, le mur, le plafond. Les caractéristiques thermiques des produits doivent être certifiées.

Les études thermiques
Les études thermiques

Les grandes étapes d’une réalisation BBC

La construction d’un Bâtiment Basse Consommation (BBC) est jalonnée de plusieurs étapes qu’il convient de suivre. Conception :

1. Concertation entre le bureau d’études thermiques (BET) et l’architecte ou le constructeur.

2. Transmission au BET des plans du descriptif de l’enveloppe et des équipements techniques de la maison.

3. Le BET fournira à cette issue une étude thermique; il déterminera le niveau d’isolation nécessaire et préconisera les équipements les plus pertinents.

4. Dépôt d’un dossier auprès de l’organisme certificateur concerné. Construction

5. Coordination entre le maître d’œuvre et les artisans pour s’assurer de la maîtrise du cahier des charges BBC et du respect des grandes règles de base de l’étanchéité à l’air.

6. Réalisation d’un test d’étanchéité intermédiaire par un bureau de contrôle étanchéité à l’air pour pallier si nécessaire des pathologies particulières.

7. Réalisation en fin de chantier d’un test d’étanchéité par le même bureau, pour boucler le dossier BBC.

8. Réalisation d’une synthèse d’étude émanant du BET pour obtenir le DPE. Livraison

9. Visite du bureau de certification pour vérifier la conformité du travail.

10. Etablissement du DPE (Diagnostic de Performance Energéique).

Voir le site www.effinergie.org/